Champs d'action

Le droit à l’aide immédiate en cas de catastrophe ou d’urgence ainsi qu’à la protection contre les traitements cruels, la négligence, l’exploitation et la persécution

Les droits mentionnés figurent parmi les droits particuliers à la protection.

    • Les enfants réfugiés et les enfants dans des conflits armés (victimes ou enfants soldats) constituent des catégories spécifiques.
    • Les enfants touchés par des catastrophes ou des situations d’urgence nécessitent d’une protection particulière. Leur vulnérabilité justifie la protection et l’aide de l’État, notamment lorsqu’ils sont séparés de leur famille.
    • Les enfants ont le droit d’être protégés contre toute forme d’exploitation.
    • Les enfants et adolescents exposés à la torture et à la privation illégale de liberté nécessitent également d’une protection particulière.
    • Les enfants doivent être protégés contre toute forme de travail et d’exploitation susceptible de compromettre leur santé, leur éducation ou leur développement.
    • Les enfants et les adolescents doivent être protégés contre la consommation et le trafic de stupéfiants.
    • En raison de leur vulnérabilité, les enfants sont particulièrement exposés à la traite d’humains et à l’enlèvement.

    Toutes ces catégories d’enfants ont droit à un soutien de l’État ainsi qu’à des mesures de réadaptation et de réinsertion sociale. Tout enfant et adolescent a droit à être protégé contre la violence et la maltraitance exercées par les parents ou d’autres personnes de confiance. L’État est tenu de proposer des programmes de prévention et de traitement dans ce domaine.

    « Pourquoi Aatifa ne vient-elle
    plus à l'école ? »

    Education
    Convention de l'ONU relative aux droits de l'enfant: 

    Art. 28

    Déplacements et non-retours illicites
    Convention de l'ONU relative aux droits de l'enfant: 

    Art. 11