Champs d'action

Le droit à une famille, à des relations parentales et à un environnement sûr

La responsabilité d’encadrer et d’élever un enfant incombe en premier lieu aux parents. Les institutions étatiques ont le devoir de les soutenir dans cette tâche ainsi que de prendre des mesures complémentaires pour le bien de l’enfant dans les cas où les parents ne sont pas en mesure d’assumer pleinement cette responsabilité. Il appartient par ailleurs à l’État de veiller à ce que les enfants ne vivant pas avec leur famille puissent entretenir un contact approprié avec elle. Ce droit est primordial notamment si la séparation de la famille ou d’un parent résulte du fait qu’un des parents vit à l’étranger, ou encore du fait que l’enfant vit dans une famille d’accueil ou dans un foyer dans le cadre d’une mesure de protection de l’enfant. En l’occurrence, les institutions étatiques sont tenues de vérifier régulièrement les mesures disposées et d’y impliquer l’enfant en fonction de son âge et de son développement. Les catégories d’enfants, maltraités ou exploités nécessitent une protection et un soutien particuliers.

« Pourquoi Aatifa ne vient-elle
plus à l'école ? »

Education
Convention de l'ONU relative aux droits de l'enfant: 

Art. 28

Déplacements et non-retours illicites
Convention de l'ONU relative aux droits de l'enfant: 

Art. 11